Mines Géologie
Trending

L’OCP consolide sa position de leader

Le chiffre d'affaire du groupe a augmenté de 14%

L’Office chérifien des phosphates (OCP) vient de publier ses résultats à fin septembre 2018 . Sur les trois premiers trimestres de cette année, le chiffre d’affaires du groupe OCP a augmenté de 14% par rapport à la même période de l’année précédente, pour atteindre 41 100 millions de dirhams (4,40 milliards dollars). Cette hausse «impacte essentiellement les segments des engrais et de l’acide», précise un communiqué de l’Office. Ainsi, les ventes d’engrais ont augmenté de 23% par rapport à la même période de 2017, et celles d’acide de 15% grâce à l’amélioration des prix dans les deux segments, ainsi que la hausse des volumes d’engrais. Les prix et les volumes de la roche quant à eux sont restés globalement stables.
La hausse des prix des ventes s’explique essentiellement par un renforcement de la demande en acide et en engrais finis, ainsi que par la hausse du coût des matières premières au cours de la période considérée. L’OCP a, en effet, bénéficié de l’amélioration des conditions de marché, durant les trois trimestres de l’année, consolidant ainsi sa position de leader sur l’ensemble de la chaîne de valeur pour réaliser de solides performances opérationnelles et financières, se traduisant par un impact positif sur les résultats à fin septembre 2018,
Après sept étapes réussies dans plusieurs régions du Royaume, le dispositif fait escale, en cette fin du mois de novembre, dans la province de Sidi Kacem, dans la localité de Zaggota.
Rappelons que “Al Moutmir Li Khadamat A Qorb” a été lancé en septembre dernier, et a sillonné plusieurs régions du Maroc: (Safi, Essaouira, Khouribga, Beni Mellal, Sidi Bennour, Settat, Khemisset), accompagnant ainsi des milliers d’agriculteurs. Le dispositif « Al Moutmir » est renforcé par l’initiative “Act4Farmers” qui permet de démultiplier l’effort entrepris par son programme. Centré sur l’agriculteur comme réel agent du changement, le dispositif s’appuie sur la démarche scientifique comme levier clé pour une agriculture prospère et durable.
Basé sur une approche de partenariat, ce dispositif met à contribution les différents acteurs de la filière et valorise chaque acteur selon son angle d’intervention : ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, institutionnels, chercheurs, distributeurs, revendeurs, agriculteurs…
“Al Moutmir” comprend un laboratoire itinérant d’analyse des sols opérationnel déployé au niveau des différentes provinces prises en charge par le programme. Il intègre également un programme expérimental, servant de support à la formation et à l’information sur les meilleures pratiques agricoles. Baptisé Agri-Plateformes, ce programme prévoit le déploiement de 1000 plateformes de démonstration durant la campagne en cours.

.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close