Mines Géologie
Trending

Le métal précieux fait des émules

La demande de bijoux en or fera des ailes en 2019

Le Conseil mondial de l’or ou le « World Gold Council » vient de publier ses perspectives pour l’année 2019, qui étudient l’impact des tendances économiques mondiales sur ce métal précieux. Selon ce Conseil, le métal précieux continuera d’être une valeur attractive pour l’investissement. Raisons invoquées : l’incertitude des marchés financiers, l’orientation du dollar américain, l’instabilité politique et économique de l’Union Européenne ainsi que l’impact des réformes économiques structurelles dans les marchés émergents. « La performance de l’or à court terme est fortement influencée par la perception du risque, l’orientation du dollar américain et l’impact des réformes économiques structurelles. Dans l’état actuel des choses ces facteurs continueront probablement à rendre l’or plus attractif« , souligne le rapport du WGC. Il ajoute également : « qu’en 2019, les investisseurs mondiaux continueront de privilégier l’or comme moyen de diversification et de couverture efficace contre le risque systémique. Constatant aussi « des niveaux de risque et d’incertitude plus élevés sur plusieurs indicateurs globaux« .

Pour leur part les analystes du WGC soulignent aussi « l’instabilité politique et économique en Europe qui la rendent plus vulnérable aux chocs » et expliquent que «  les Européens ajoutent de l’or régulièrement à leurs portefeuilles depuis début 2016″ . Le rapport émanant du Conseil  indique que les défis majeurs auxquels est confrontée l’Europe, comme le Brexit, les troubles sociaux en France, l’alliance politique fragile en Espagne et le gouvernement populiste italien « mettent en évidence l’instabilité inhérente à l’union monétaire« .

Par ailleurs; le WGC anticipe potentiellement une inflation plus élevée provenant de la montée des politiques protectionnistes à travers le monde, après des décennies de mondialisation. « Bien que ces politiques puissent avoir un effet positif temporaire, les investisseurs seront probablement confrontés à de mauvaises conséquences à plus long terme, comme une inflation plus élevée« . Il rappelle aussi que les politiques protectionnistes sont intrinsèquement inflationnistes, soit en raison de coûts de main-d’œuvre et de fabrication plus élevés, ou en raison de barrières douanières supplémentaires qui servent à promouvoir les entreprises locales.

Combinées, ces tendances accroissent le risque de récession selon le World Gold Council, et rend l’investissement dans l’or plus attractif, celui-ci étant perçu comme valeur refuge contre les crises et récessions. Mais à long terme la tendance à la hausse du dollar américain pourrait s’essouffler. Cependant les perspectives pour la demande en or, par les pays consommateurs de ce métal précieux (bijoux, utilisations technologiques), restent globalement positives, notamment auprès des pays émergents qui représentent 70% de cette demande.

Le WGC note que parmi ceux-ci, l’Inde et la Chine se démarquent: « Ces deux pays ont commencé à mettre en œuvre les réformes économiques nécessaires pour promouvoir la croissance et garantir leur pertinence dans le paysage mondial ». Il conclut aussi que « l’or est bien placé pour tirer profit de ces réformes, et que la demande de bijoux en or va se renforcer en 2019 si le sentiment des acquéreurs est positif, alors que l’augmentation restera marginale si l’incertitude persiste« .

EMC/ Le Boursier

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close