CarrieresMines Géologie
Trending

Contrôle et étude des travaux d’explosifs dans les mines

Protection de l'environnement et des constructions voisines

Par Atmania Cherif*

Le calcul des distances de sécurité lors des ondes de choc pour les constructions, (cas des charges approfondies), relatés par la loi de Chapot, détermine la distance de sécurité convenable à chaque quantité explosive à tirée simultanément. L ‘exécution des travaux à I ‘explosif en site construit pose le problème des dangers présentés par les vibrations transmises par les tirs des constructions. S ‘il est actuellement possible de mener à bien de tels travaux en pratiquant un contrôle des vibrations provoquées, il est souvent souhaitable de connaître avant le début des chantiers le niveau probable qui sera atteint par les vibrations. il est en effet particulièrement important de savoir, pour I ‘estimation du coté des travaux, si les charges à mettre en oeuvre devront être limitées, et si elles sont transmissible et à quelle valeur. Ceci intéresse autant le maître d’oeuvre que I’entreprise établissant un devis. Plus simplement, il peut être nécessaire de savoir si les travaux doivent faire I’objet d ‘une surveillance ou s’ils peuvent se dérouler sans contrainte. Les mesures de vibration réalisées au cours de divers chantiers de déroctage à I ‘explosif ont été utilisées pour tenter de trouver une relation permettant d’établir de telles prévisions. 

Choix de la mesure. Les mesures utilisées sont des mesures de vitesse de vibration, effectuées à I’aide de géophages dont on retient Ia valeur maximum. On peut retenir conme élément significatif : la valeur mesurée selon la verticale la plus grande des 3 valeurs mesurées soit Ie maximum de la vitesse résultante. L’utilisation des explosifs lors d’exploitation des carrières (Exploitation à ciel ouvert), résulte des vibrations dans le sol de diverses vitesses sur des différentes distances. Ils sont les éléments sources d’un éventuel risque de détérioration et de destruction des constructions environnantes et ceux prévisionnelles. L’effet des vibrations est proportionnel à la quantité d’explosif a tirée simultanément. La protection des constructions environnantes ou prévisionnelles nécessite la connaissance de la distance de sécurité, convenable entre le front de tir et la construction objet de protection ; tandis que la protection des constructions prévisionnelles dans le voisinage nécessite la connaissance d’un rayon de sécurité en dehors duquel ils seront réalisés.

Distance de sécurité en liaison de la vibration du sol. L’intensité de la vibration du sol dépend du type de roche, de la quantité d’explosif et de la distance de l’objectif à protéger, par rapport au lieu de la détonation. L’effet de la vibration du sol est réduit sans destruction des milieux environnants lors de la vitesse de vibration adéquate. Quand la quantité d’explosif augmente, cette vitesse augmente aussi, elle diminue lors de l’augmentation de la distance à l’objectif.

Après réalisation de plusieurs études de sécurités pour des diverses entreprises tel que Mine d’El Ouenza, mine de Boukhadra, barrage Sadsaf El Ouessra, Complexe minier Djebel Onk (La Zone II), Somifer-(Carrière Kanguet) Bekkaria, E.N.G E Malabiod (Carrières Adila), barrage Oued Mellegue(Ouenza), Infrafer Bouhlef Edyr (Carrière Hmamit nord), Infrafer Naama(Carrières Souigua 1 et Souigua 2), Sotramat(Carrière Hmaima) ; et autres. Afin de déterminer la distance de sécurité, lors de l’action de l’onde de choc pour les constructions existantes et le rayon de sécurité pour les constructions prévisionnelles,toutes les études sont réalisées par l’utilisation de la formule (KOVALENKO N.AMBARTSOUMIAN- K.M LAHMER), qui calcule les distances de sécurité lors de l’action de l’onde de choc pour les constructions et qui s’écrit ainsi : ; m , (1)-R0 : distances de sécurité lors de l’action de l’onde de choc; QS : masse de charges qui s’explosent simultanément, kg, K1 : coefficient qui varie de (20-50) pour un degré de sécurité de l’ordre de 1.

*Expert en étude géologiques et minières agréé auprès du ministère de l’Industrie et Mines, ministère de l’Environnement Algérie

 

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close