Mines Géologie
Trending

« Marrakech Mining Convention », opportunité de partenariat

Promouvoir la faisabilité des objectifs fixés pour le secteur minier

Le secteur des mines au Maroc cherche à frayer un élan novateur dans la ville de Marrakech. C’est la question et le devenir minier qui prime, menant le département de l’Énergie, des Mines et du Développement, avec le soutien du Groupe OCP, à donner audience au « Marrakech Mining Convention », dans sa première édition du 17 au 19 avril. Un rendez-vous qui a pour objectif de hisser le niveau de la représentation du secteur minier marocain à l’échelle internationale et contribuer à son positionnement stratégique disaient les organisateurs.

Le «Marrakech Mining Convention» est donc un espace destiné à promouvoir le secteur minier marocain. Il compte accueillir quelque 57 compagnies, 130 délégations venant de plus de 20 pays avec plus de 1.000 visiteurs du secteur minier. Ce qui en fait de lui un événement phare, d’autant plus que le secteur minier représente une composante essentielle dans le développement économique et social du Maroc. « Cette première édition contribuera à faire hisser le niveau de la représentation du secteur minier marocain à l’échelle internationale afin qu’il puisse avoir le positionnement stratégique qui lui échoit« , a indiqué le secrétaire général du ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, Mohamed Ghazali, lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de cet événement.

Le responsable marocain met en avant l’intérêt de ce meeting, qui est à sa première édition, en évoquant la place du secteur minier dans l’économie nationale. Selon lui, le Maroc est caractérisé par une géologie variée, et particulièrement réputée pour sa richesse en substances minérales. Son sous-sol renferme une large gamme de produits miniers, dont des métaux de base, des métaux précieux et des roches et des minéraux industriels. Cette diversité géologique a favorisé la genèse de plusieurs types de gisements dans les différentes régions du Royaume, a-t-il expliqué.
Le MMC-2019 va servir ainsi à promouvoir le potentiel minier qui constitue un levier économique et social du Maroc et de développer les relations de coopération et de collaboration avec les différents acteurs et pays pour explorer de nouvelles opportunités de partenariat spécifique via la concrétisation de projets miniers conjoints, à même de renforcer les investissements et créer de l’emploi, a-t-il relevé. Il a également annoncé qu’une mise au point sur la faisabilité des objectifs fixés pour le secteur minier et l’état d’avancement des réalisations était en cours, une vision pour le secteur minier au Maroc étant ainsi en cours de mise en place.
Par ailleurs, selon les organisateurs, le MCC-2019 devra permettre de rassembler les décideurs du monde qui s’intéressent à l’activité minière nationale et internationale, pour discuter et explorer les opportunités d’investissements miniers à échelle nationale. Une occasion pour connaître le nouveau code minier marocain, ses plans de développement ainsi que le climat d’investissement exceptionnel qui prévaut dans le Royaume. De même, ce sera une opportunité pour les industriels et opérateurs du domaine minier de présenter leurs produits et services, étant donné que les opérateurs invités seront en provenance des quatre coins du monde. Ceci est bien, mais ce qui est frappant c’est ce que coûte de telles organisations en terme d’investissements pour le Maroc.

EMC/MAP

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close