Economie

POUR UN POSITIONNEMENT RENFORCÉ

Entretient avec le président de la FENELEC, MR SALAH EDDINE KADMIRI
La Fédération nationale de l’électricité et l’électronique vient de renouveler sa confiance à son président, M. Salah Eddine Kadmiri. Réélu pour un nouveau mandat lors de la dernière assemblée générale ordinaire tenue en décembre 2008, il aura pour mission de fédérer les acteurs du secteur autour de certaines idées porteuses susceptibles de renforcer la position du secteur face à une crise dont les effets se font de plus en plus sentir. Entretien.

Quel sera l’impact de la récession mondiale sur votre secteur ?
Nous avons soulevé cette problématique lors de notre Assemblée Générale, tenue récemment. Il est certain que cette conjoncture peu favorable aura un impact important sur notre secteur d’activités en 2009, car nous travaillons avec des partenaires et donneurs d’ordre étrangers qui ont des projets en cour de réalisation et le risque demeure que certains projets soient annulés ou reportés. Ceci est à envisager avec réalisme et anticipation si nous voulons limiter les effets pervers de la problématique posée. Nous restons donc vigilants sur certains aspects fondamentaux. Par ailleurs, notre secteur étant déjà fragilisé par beaucoup de contraintes auxquelles s’ajoute cette récession mondiale et nationale , notre situation financière risque de s’aggraver davantage à cause retard de paiements des grands donneurs d’ordre qui ont déjà dépassé, et de très loin tous les délais conventionnels .Cette configuration alarmante met en péril un grand nombre d ‘entreprises pour ne pas dire l ‘ensemble du secteur.
La nouvelle réglementation bancaire vous permettra-t-elle d’accéder plus facilement au crédit ?

Les crédits bancaires sont de plus en plus difficiles à obtenir à cause des handicaps relatifs aux garanties exigées par les banques. Il s’agit là d’un constat que nous devons prendre en considération car ce blocage financier risque de freiner la bonne marche de certaines entreprises qui sont insuffisamment capitalisées. La réglementation bancaire devenant de plus en plus sévère, l’accès aux crédits devient un parcours de combattant surtout pour les entreprises du secteur.

Avez-vous évoqué ce problème avec les pouvoirs publics ou le GPBM ?
Il faut se mettre à l’évidence. Si le secteur bancaire est menacé lui-même de manque de liquidité, il s’ensuivra des répercussions sur l’ensemble du tissu économique, tous secteurs confondus. En tant que Fédération, nous sommes affiliés à la CGEM qui est notre interlocuteur mandaté, et qui nous représente dans les négociations avec le Gouvernement.

Parlez-nous de ELEC EXPO 2009, évènement phare de la FENELEC ?

Il s’agit de la grande messe des professionnels de l’électricité et de l’électronique. Plusieurs exposants prendront part à cette rencontre scientifique et commerciale qui est en même temps une plate-forme de traitement des affaires et des partenariats entre les décideurs nationaux et leurs homologues étrangers. Fort de sa réputation ELEC EXPO réunira des professionnels et donneurs d’ordre du monde entier qui prendront part à cette exposition dont les bilans des précédentes éditions ont eu un très grand succès. Pour l’édition de novembre 2009 qui se tiendra à Casablanca, le nombre des exposants a dépassé nos prévisions. Plusieurs nouveautés en recherche et développement seront présentées. C’est aussi une occasion pour nos futurs ingénieurs et techniciens de prendre connaissances de ce qui se fait ailleurs sous d’autres cieux car la participation étrangère sera très forte.

A quoi devez-vous votre réélection ?
Si mes amis du secteurs ont bien voulu renouveler mon mandat de président de la FENELEC , c’est surtout grâce aux résultats de notre bilan. Les membres de la Fédération ont fait leur choix après examen de nos rapports morales et financier qui sont éloquents en termes d’activités : formation,, séminaires, rencontres avec les professionnels nationaux et internationaux en vu de développer des projets ambitieux.

Montrer plus

Articles connexes

Check Also

Close
Close