CarrieresEconomieMines Géologie

Nouveaux gisements miniers Optimisation

Le secteur minier a toujours constitué une composante essentielle dans l’économie nationale, qui s’explique par l’existence d’un contexte géologique favorable, lequel a permis depuis plusieurs siècles le développement d’une activité minière dans de nombreuses régions du Royaume.

L’importance de ce secteur est perceptible à travers sa contribution dans le Produit intérieur brut qui avoisine actuellement 6% (y inclus l’industrie de transformation des produits miniers), sa part dans les exportations du pays (qui représente près de 75 % en volume et 22 % en valeur des exportations totales) et ses retombées bénéfiques sur le développement régional et rural.

Le rôle que le secteur minier joue dans l’économie nationale s’explique aussi par la politique minière suivie par notre pays en matière de développement de la recherche minière, de l’établissement de l’infrastructure géologique, de la promotion de projets miniers, de la diversification de la production, de la modernisation des méthodes et moyens d’extraction, de l’enrichissement et de la valorisation et de la formation professionnelle. Cette politique a permis d’aboutir à des résultats satisfaisants et à conférer au Maroc une place de choix parmi les pays à vocation minière.

Ce secteur est aujourd’hui confronté à plusieurs défis notamment la nécessité de découvrir de nouveaux gisements miniers, l’optimisation de la valeur ajoutée des substances minérales exploitées et le développement durable. A ces défis endogènes viennent s’ajouter ceux liés à la mondialisation de l’économie, à la globalisation de la concurrence et à la compétitivité et l’instabilité du marché des matières premières. Compte tenu de ces considérations, le ministère de l’Energie, des Mines de l’Eau et de l’Environnement a adopté une stratégie minière nationale englobant toutes les activités situées aussi bien en amont qu’en aval de la mine. Qui dans le sens des activités du Bureau français de recherches géologiques et minières vient d’établir une nouvelle cartographie géologique pour le compte de la Mauritanie, et qui dévoile l’existence d’importants gisements miniers dans ce pays dont une grande partie se prolonge dans le Sahara marocain .

Dans les détails, le BRGM note la présence d’uranium et de cuivre au nord de la Mauritanie avec des extensions jusqu’à la ville de Tichla, ainsi que près de la ville de Tifariti. Encore plus au nord de la Mauritanie, les spécialistes français ont décelé la présence de cuivre, de zinc, de plomb et de fer. Cette découverte permettra aux responsables du secteur, dans le processus de développement minier, de consolider le rôle de l’Etat dans l’infrastructure de base, la réglementation et la promotion dans la région.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Check Also

Close
Close