AfriqueEconomie

Maroc Telecom, dividendes en suspens

Le Conseil de surveillance de Maroc Telecom proposera à l’assemblée générale des actionnaires qui se tiendra fin avril 2018 la distribution d’un dividende ordinaire de 6,48 dirhams par action (+1,9% par rapport à 2016), pour un montant global de 5,7 milliards de dirhams. L’opérateur historique annonce également une augmentation de son parc à hauteur de 21%, pour 78% de trafic en plus. Des performances soutenues notamment par l’extension du réseau 4G qui couvre 93% de la population à fin décembre 2017. Dans un paysage concurrentiel relativement stable, la data mobile est le nouveau cheval de bataille de Maroc Telecom. Après plusieurs années de baisse continue et importante des tarifs mobile provoquée surtout par l’entrée d’Inwi sur le marché marocain, la guerre des prix semble se calmer.Au 31 décembre 2017, le parc mobile s’élève à 18,5 millions de clients, en hausse de 0,9% en un an, tiré par la croissance du postpayé (+2,2%) et du parc prépayé (+0,7%). Le chiffre d’affaires du segment mobile dépasse les 13 milliards de dirhams (-5,5%), pénalisé par l’effet conjoint de la libéralisation de la téléphonie sur IP depuis fin 2016 et de l’asymétrie des terminaisons d’appels sur mobile depuis mars 2017 selon Maroc Telecom. Les revenus des services sortants sont en croissance de 1,9% pour atteindre 10,5 milliards de dirhams, grâce à la forte croissance de la data mobile (+53%) qui fait plus que compenser la baisse de la voix. Au cours de l’année 2017, les activités au Maroc ont généré un chiffre d’affaires en baisse de 3,6% (environ 20 milliards de MAD). Le résultat net part du groupe ajusté ressort à 6 milliards de dirhams environ, soit une nette hausse de 4,4%. Une performance en partie liée à la croissance importante du résultat net des activités à l’International. Celles-ci enregistrent un chiffre d’affaires avoisinant les 16 milliards de dirhams, en hausse de 2,7% (+2,4% à taux de change constant). Les nouvelles filiales (Togo, Niger, Benin, Côte d’Ivoire…) ont enregistré une croissance non négligeable des revenus.Par ailleurs, Maroc Telecom poursuit ses efforts d’optimisation des ressources. Les économies émanant du plan de départ volontaire, associées à la croissance des activités du fixe et de l’Internet ont permis au groupe de dégager un EBITDA de plus de 10 milliards de dirhams.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Check Also

Close
Close