Energie
Trending

L’électrification rurale passera à 99,85% en 2020

Le PERG, prévoit également la couverture de 1.047 villages

Lancé en 1996, le programme d’électrification rurale généralisé (PERG) a permis, depuis son lancement jusqu’à fin octobre 2018, de raccorder 44.001 villages au réseau électrique national, fournissant ainsi 2.173.509 logements en électricité, et 19.438 logements en panneaux photovoltaïques individuels, a-t-on appris auprès du ministère de l’Énergie, des Mines et du Développement durable.

En effet les principaux chantiers et programmes du départements de l’Énergie et des Mines font état d’un prologue qui mentionne les principaux chantiers visés, et qu’il compte réalisé d’ici 2021. Ce programme, présenté lors d’une journée avec les médias à Rabat, déclare que le taux de l’électrification rurale a été amélioré, passant de 18% en 1995 à 99,62% à fin octobre 2018, avec un total des investissements estimé à 24.083 MDH l’année écoulée.
Cependant, on s’attend au lancement de la dernière tranche du PERG pour électrifier les écoles, les mosquées et les dispensaires restants, ce qui permettra au taux d’électrification rurale de passer à 99,85% en 2020, sachant qu’il est prévu couvrir environ 1.047 villages comprenant 27.699 logements lors de la période 2018-2020.

Toutefois un portail électronique a été mis en place pour abriter les projets électriques de sources renouvelables, en vue de les mettre à la disposition des investisseurs. De ce fait le ministère poursuivra la mise en œuvre du plan d’équipement électrique. Ce plan qui prévoit également la réalisation d’une capacité additionnelle d’environ 6.014,5 MW entre 2018-2023 et ce, afin de répondre à la demande en énergie électrique qui devrait augmenter de 3,7% en moyenne annuelle au cours de la même période. Simultanément il sera déployé d’autres efforts pour assurer à l’ONEE tous les moyens et les ressources nécessaires pour pouvoir développer le réseau électrique national de sources renouvelables.

Néanmoins, l’intégration des réseaux et des marchés électriques, démontre que le Maroc a réalisé d’importantes capacités d’interconnexion électriques avec l’Espagne (1.400 MW), dont d’éventuels efforts pour renforcer le réseau sont prévu. Rappelons que c’est l’unique interconnexion sous-marine entre les continents européen et africain, et seul lien entre l’Europe et l’Afrique du Nord, constate le ministère qui prévoit aussi l’interconnexion avec des pays subsahariens via la Mauritanie.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close