BTP
Trending

Le ciment fait sensation

Impact du repli des ventes sur l'activité immobilière nationale

La baisse de la consommation nationale de ciment de 3,7% impact l’activité de Ciments au Maroc . C’est une conjoncture peu difficile sur le marché cimentier et ce depuis 2018. Mais le groupe Ciments du Maroc est arrivé dans ce contexte à limiter l’impact de ce repli de l’activité au niveau national. Les ventes du groupe (Ciments du Maroc et sa filiale Indusaha) n’ont baissé en volume de 2,7%. Ainsi, le chiffre d’affaires opérationnel atteint 4,02 milliards DH, en léger retrait de 0,7% par rapport à 2017. L’excédent brut d’exploitation s’inscrit en progression de 7,9% à 1,9 milliard DH. Grâce à l’optimisation des coûts, les indicateurs opérationnels de rentabilité se sont même améliorés par rapport à 2017. Le résultat d’exploitation s’est ainsi bonifié de 21,1% à 1,4 milliard dirhams. Le résultat net est de 3,4% à 1,04 milliard. Ainsi le groupe compte distribuer un dividende de 85 dirhams par action.

Rappelons qu’en août 2018, les ventes de ciment ont affiché un retrait de 28,2% à 881.411 tonnes durant les sept premiers mois de l’année. De ce fait , la consommation nationale à fin août a  baissé de 4,9%, soit un cumul de 8.756.662 tonnes. Il convient de souligner que le repli des ventes du ciment à fin août 2018 a concerné toutes les régions du Maroc à l’exception de Drâa-Tafilalet (+15,4%), Marrakech-Safi (+8,8%), Guelmim-Oued Noun (+7,8%) et Dakhla-Oued Ed Dahab (+6,1%). La région de Fès-Meknès a connu cependant la plus forte baisse des ventes du ciment à fin août en affichant -14%, suivie par Béni Mellal-Khénifra avec un retrait de 10,2% par rapport à fin août 2017. La baisse de la consommation nationale du ciment était importante également au niveau des régions de Rabat-Salé-Kénitra, de Casablanca-Settat et de l’Oriental avec des baisses respectives de 9,3%, 8,7% et 8,5%.   

 

 

 

 

 

 

 

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close