Economie
Trending

Des marques de thé contiennent des résidus de pesticides

L’ONSSA tire la sonnette d'alarme aux importateurs

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) tire la sonnette d’alarme. Selon le quotidien arabophone Al Akhbar dans sa livraison de ce lundi 25 mars, plusieurs marques de thé chinois, vendus sur le marché marocain, contiennent des traces de pesticides dépassant les limites réglementaires. Qu’il soit vert ou noir, le thé n’est nettoyé ni lors de sa récolte, ni lors de sa préparation. Résultat: on y retrouve certains contaminants. L’ONSSA a envoyé une circulaire aux importateurs de thé, les obligeant à respecter des critères de qualité bien précis. L’Office procède donc à un contrôle systématique des denrées importées, dans le cadre de ses missions de surveillance de la qualité des produits alimentaires. Contrôle qui lui permet de s’assurer que les thés importés sont conformes aux normes nationales et internationales et présentent les garanties sanitaires nécessaires.

Mais à en croire le média casablancais, cette décision de l’ONSSA n’a pas été du goût des professionnels qui craignent l’augmentation du prix du thé en raison du manque de production. Des réunions entre des responsables de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, de l’association des professionnels du thé du Maroc et quelques producteurs chinois ont eu récemment lieu pout trouver une solution qui arrangerait toutes les parties.

Rappelons que  le Maroc est le plus gros importateur de thé vert chinois avec 25% du total des exportations de ce produit.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close