Environnement
Trending

Avito, un marché catégoriel

qui déploie des véhicules contre le gaz à effet de serre

Depuis sa première édition en 2013, Avito fait des emplettes en rappel le rapport «The Second Hand Effect» qui rapporte une estimation des économies de ressources réalisées grâce au marché de seconde main. Il démontre par les chiffres les avantages de cette pratique, ses impacts et la valeur qu’elle crée. Ainsi, Avito s’incruste dans le marché et actualise les derniers résultats de son étude annuelle. Le «The second Hand Effect» qui s’en fait une adresse, révèle dans sa dernière livraison les impacts environnementaux de la consommation de biens de seconde main achetés sur le site. Il en ressort notamment la catégorie véhicules qui a permis la plus grande économie de gaz à effet de serre (GES). Rappelons que l’année dernière, Avito a permis d’éviter la production de 415.688 tonnes de CO2, 28.357 tonnes de plastique, 8.219 tonnes d’acier et 794 tonnes d’aluminium. La catégorie Électronique et Multimédia arrive au deuxième rang avec 67.025 tonnes de CO2, 285 tonnes de plastiques, 634 tonnes d’acier et 17 tonnes d’aluminium économisées.
Elle est suivie par les achats enregistrés sur le reste des catégories «jardin et maison, loisirs et divertissement, vêtement et bien-être» qui réalisent également des chiffres élevés avec 25.738 tonnes d’émissions de CO2, 2.173 tonnes de plastique, 1.428 tonnes d’acier et 23 tonnes d’aluminium sauvegardées.
Cependant, les auteurs de la publication comparent que les économies rendues possibles en 2018 par les utilisateurs d’Avito sont équivalentes aux émissions provoquées par la production de 114 millions de cannettes, 589.000 vols aller-retour entre Casablanca et New York, ou un arrêt total de la circulation automobile à Casablanca pendant 3 mois. Elles représentent les émissions annuelles de GES de 282.877 Marocains.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close