Vie associative

L’eau fait débat

L’Amicale des Ingénieurs du Génie Rural du Maroc (AIGR) et l’association «Echanges
Méditerranéens» (Paris), ont organisé récemment à Tanger un séminaire international sur «Le Dessalement des Eaux, une opportunité pour les régions en pénurie d’eau ?».
Ressource des plus précieuses, l’eau devient une denrée rare ou tout au moins limitée.
La région Méditerranéenne connaît d’ores et déjà des pénuries qui deviendront de plus
en plus fréquentes et de plus en plus importantes.
Face aux difficultés grandissantes à mobiliser l’eau pour les besoins des populations, les
deux associations ont organisé ce séminaire dans le but d’étudier l’état de l’art actuel et le
benchmarking (étude comparative des situations) international dans le domaine du
dessalement des eaux. Le but affiché est également de sensibiliser les responsables
dans les différents pays méditerranéens, du sud en particulier.
C’est dès aujourd’hui qu’il faut recourir aux ressources non conventionnelles. Ces rencontres méditerranéennes mettront notamment en exergue les progrès technologiques et la baisse des coûts des techniques de dessalement des eaux (de mer et saumâtres), et démontreront la possibilité d’une plus grande utilisation des eaux dessalées pour différents usages.
D’éminents spécialistes espagnols, français, algériens, marocains et autres présenteront des études économiques, financières et techniques, se rapportant au dessalement des eaux et aux problèmes d’environnement liés à ce dessalement.
Une vingtaine de communications onté été ainsi présentées lors de ce séminaire.