Energie
Trending

Stagnation des énergies renouvelables dans le monde

rapporte l'Agence internationale de l'énergie (IEA)

La dernière publication de l’Agence internationale de l’énergie (IEA, International Energy Agency) datait de 6 mai a été quelque peu éclipsée. Le même jour, une délégation de 150 experts alertait les gouvernements sur le déclin de la biodiversité face au changement climatique. Le rapport de l’IEA est tout aussi inquiétant : le développement des énergies renouvelables dans le monde a stagné en 2018. Une première depuis 2001.

En 2018, la croissance nette des capacités en énergies renouvelables a augmenté de 177 GW. C’est autant qu’en 2017. La stabilisation alarme l’IEA même si les EnR ont fortement augmenté chaque année pendant près de deux décennies. Pour l’agence, les politiques énergétiques sont encore loin du compte si les États veulent endiguer le réchauffement climatique : “Les renouvelables ont un rôle majeur à jouer dans le frein des émissions mondiales. Les augmentations de capacité en [énergies] renouvelables doivent croître au-delà de 300 GW en moyenne chaque année entre 2018 et 2030 pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris” selon les propres études de l’IEA.

À quoi est due cette stagnation ? Notamment au ralentissement de l’énergie solaire. Elle avait connu de belles croissances depuis 2015 mais ses capacités ont augmenté de 97 GW en 2018, c’est-à-dire autant qu’en 2017. Ce changement de cadence s’expliquerait surtout par la Chine et le “changement soudain” des politiques incitatives chinoises en faveur des panneaux photovoltaïques. Les capacités solaires de la Chine ont en effet augmenté de 44 GW en 2018, en-dessous des 53 GW de 2017. Les performances des autres pays n’ont pas été suffisantes pour compenser le coup de frein chinois. L’Union Européenne (deuxième plus gros marché pour les EnR) et l’Inde ont même connu des ralentissements en perdant chacun 1 GW de croissance nette par rapport à 2017.

De la même manière, la croissance des énergies éoliennes a été timide. Leurs capacités ont seulement cru de 50 GW en 2018 contre 48 GW en 2017. Les énergies marines connaissent même une contre-performance : leurs capacités ont augmenté de 20 GW en 2018, en-dessous des 25 GW de 2017.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close