Industrie
Trending

Renforcement du secteur pharmaceutique national

et ouverture sur le marché africain

Prévue initialement fin 2017, l’usine du groupe Saudi Pharmaceutical Industries and Medical Appliances Corporation (Spimaco), semble trouver issue après plusieurs mois de tergiversation. Située dans la zone industrielle de Berrechid elle démarre dans la production des comprimés et gélules qui seront commercialisés au cours du deuxième trimestre 2019, une fois les installations électriques et mécaniques finalisées (fin du premier trimestre 2019). Ce décalage dans le calendrier est dû au retard de réception du matériel électrique entre autres, explique le management du groupe saoudien. Nécessitant un investissement de 400 millions de dirhams. L’usine, d’une superficie de 15.670 m², servira à la production de plus de cinquante nouvelles molécules et permettra au laboratoire saoudien de s’ouvrir sur de nouveaux marchés, notamment africains. Malgré le développement du secteur pharmaceutique au Maroc, on n’a pas encore atteint l’autosuffisance en termes de production de médicaments, le reste étant importé, la stratégie de Spimaco Maroc est de contribuer aux besoins nationaux avec des médicaments innovants fabriqués localement au sein de la nouvelle unité industrielle, avait souligné son directeur général. Le projet devra atteindre sa vitesse de croisière en 2020. Devant créer plus de 350 emplois à l’horizon 2022, la nouvelle unité renforce la présence de Spimaco au Maroc où il dispose déjà d’une usine de médicaments à Tanger.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close