Industrie
Trending

L’industrie du cuir reprend de bon

C'est un projet fleuron de la nouvelle zone industrielle

L’industrie du cuir au Maroc, après une longue léthargie du secteur et une immobilité de plusieurs années le voici reprendre sa vigueur aujourd’hui avec le lancement d’une nouvelle zone industrielle, dans la région de Casablanca-Settat. D ’une valeur de 110 millions de dirhams elle est étalé sur une superficie de 10 hectares. Ce projet, portant le nom d’ « Ahl Loghlam », et dont l’enveloppe budgétaire globale est estimée à 110 millions dirhams nécessitera 18 mois de travaux d’aménagement, et compte démarrer au deuxième semestre de l’année 2019.
Fruit d’un accord signé, le 15 Avril, entre la wilaya de la région de Casablanca-Settat, la région de Casablanca-Settat, la préfecture des arrondissements de Sidi Bernoussi, la Fédération marocaine de l’industrie du cuir, et le groupe immobilier Al Omrane, la nouvelle zone industrielle sera répartie en 93 lots d’une surface de 500 à 1021 m2, consacrés aux industriels du cuir, avec, toutefois la possibilité d’intégrer les entreprises d’autres secteurs.
Le volume des ventes à l’export de l’industrie du cuir, selon les données du ministère marocain de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’industrie numérique, s’élève à 3.9 milliards de dirhams, réalisé par un groupe de 300 entreprises, qui totalisent un chiffre d’affaires de 4.7 milliards de dirhams, et emploient 21.000 personnes. Mais on ne sait toujours pas, si nous tenons compte du schéma de l’emplacement choisi par les instigateurs du projet, si la condition écologique dans cette partie de Casablanca a été prise en compte. Notamment l’évacuation des produits chimiques vers le littoral. La photo ci-dessus du projet fait foi.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close