Energie
Trending

L’hydrogène ce nouveau pétrole à forte densité de stockage

« Hydrogène, le nouveau pétrole » est le titre du nouveau livre de Thierry Lepercq, un ancien d’Engie. Selon lui, cette énergie propre, issue du soleil, du vent et de l’eau, quasi infinie et sans déchets, est une alternative crédible aux combustibles fossiles dont le déclin est inexorable. Utilisée aujourd’hui comme matière première dans la chimie, pour produire notamment de l’ammoniaque, serait « LA » solution, tant recherchée, d’une énergie décarbonée.

Exagéré ? Sans doute un peu. Trop optimiste ? Sûrement. Il est incontestable, en revanche que le sujet de l’hydrogène agite beaucoup les milieux industriels et que de nombreuses initiatives ont été lancées récemment. Mais comme énergie, l’hydrogène a des atouts que les autres n’ont pas et qui leur manquent cruellement. Il peut se stocker et possède une forte densité, ce qui offre de nombreuses perspectives, notamment dans le transport.

Aujourd’hui, l’hydrogène est produit pour l’essentiel à partir de gaz et de charbon, entraînant l’émission de 830 millions de tonnes de CO2 par an. Mais il peut aussi être produit avec de l’énergie verte par électrolyse de l’eau et même servir à l’inverse à fabriquer de l’électricité au moyen d’une pile à combustible. C’est ce qui explique le regain d’intérêt sur le sujet. Il y a une conjonction de trois facteurs : la prise de conscience de l’urgence climatique, la chute des prix dans les renouvelables et la baisse des coûts de production de l’hydrogène.

Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les coûts de fabrication de l’hydrogène pourraient chuter de 30 % d’ici à 2030. Les trois procédés de production de l’hydrogène sont:

-le vaporeformage de gaz naturel en présence de vapeur d’eau surchauffée, les atomes carbonés (C) du méthane (CH4) se dissocient et se réarrangent pour obtenir d’un côté du dihydrogène (H2) et de l’autre du dioxyde de carbone (CO2).

-la gazéification du charbon de bois  brûlé à très haute température (1 200 à 1 500 °), le bois libère des gaz qui vont se séparer et se reformer pour obtenir du dihydrogène et du monoxyde de carbone (CO).

-l’électrolyse de l’eau à l’aide d’un courant électrique, l’eau (H2O) est décomposée en dioxygène (O2) et dihydrogène.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close