BTP
Trending

Les ventes du ciment s’attendent tirer vers le haut cette année

Des analystes basée à Tunis anticipent une hausse de 16,9% du cours de Ciments du Maroc et recommandent aux investisseurs d’accumuler le titre dans leurs portefeuilles. C’est Alpha Mena Tunis qui recommande cette opération annonce le site Boursier. Une anticipation qui rebond sur les cours de la cimenterie qui partent en hausse de 16,9% pour atteindre un cours de 1.916 DH, en fin d’année, contre un cours de 1.640 DH, observé à la clôture de la séance mardi 6 août.

« Au cours des trois derniers mois, le titre Ciments du Maroc a commencé à se redresser avec un gain de 9,92%, limitant ses pertes annuelles à seulement 0,6%« , commentent les analystes. Ajoutant que« Les cimenteries marocaines verront probablement des jours meilleurs après cinq ans de baisse de la demande ». Restant optimistes quant à l’évolution des cimenteries suite à la hausse des ventes du ciment, qui a été remarquée à fin juin 2019, ils estiment qu’une éventuelle reprise de la demande consolidera leur affirmation.

A rappeler que les ventes du ciment ont atteint 6,7 millions de tonnes à fin juin 2019, en hausse de 2,14% par rapport à la même période de l’année précédente. « Il en va de même pour les autres cimentiers de la région Mena. Le secteur Ciment & Granulats affiche une performance positive de 11,35% », ajoute la même source.

 « Les projets d’infrastructures prévus par l’Etat devraient soutenir les ventes de ciment. De plus, nous prévoyons une légère amélioration de la demande (+ 1% de +2% en 2020) » ajoutent-ils. Prévoyant également que les revenus de La filiale marocaine d’Heidelberg devraient évoluer en suivant un Taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 4,55% sur la période 2018-2021.

Soutenant que Ciments du Maroc va renforcer sa présence locale suite à l’accord qu’elle vient de signer pour l’acquisition de deux projets de cimenteries développés par Anouar Invest. Il s’agit d’Atlantic Ciment et de Cimsud, deux sociétés qui portent des projets de construction de cimenteries à Settat et à Laâyoune. L’opération sera finalisée au cours du deuxième semestre.

« Le retrait partiel de HeidelbergCement du capital de Ciments du Maroc mérite une attention particulière. Il est clair que nous ne sommes pas encore à un point d’entrée effectif, mais les niveaux actuels d’évaluation de la valeur commencent à être attrayants, en particulier avec la reprise attendue de la consommation au Maroc et le renforcement de ses parts de marché », concluent les analystes.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close