ECOLOGIE
Trending

Le gouvernement compte recenser les véhicules vétustes

pour faire respecter un maximum d’émission CO2 de 120g/km

Le Maroc compte se lancer dans la construction de véhicules électrique et hybride. En encourageant cette voie il entendent faire monter en gamme la production des voitures écologiques, notamment celles disposant de moteurs électriques et hybrides. Cette année des milliers de commandes de voitures électriques et hybrides affichent l’objectif d’atteindre d’ici trois années un taux de 30% dans le parc automobile de l’administration publique. Ce parc est estimé à plus de 118.000 véhicules, ce qui fait de lui l’un des plus gros parcs à l’échelle régionale et continentale, voire internationale. Dans les détails, la décision est déjà prise par le gouvernement pour passer les premières commandes l’année en cours. Des commandes vont se poursuivre durant les deux prochaines années jusqu’à atteindre le premier objectif. Si ces acquisitions sont destinées à honorer les engagements du Royaume sur le plan environnemental afin de réduire le taux de pollution de l’air, notamment dans les grandes agglomérations, les responsables comptent sur les commandes pour encourager une production locale des véhicules écologiques. Un objectif qui semble plus que jamais proche avec le compte à rebours pour le début de production de l’usine Peugeot de Kénitra.

Dans ce sens, le gouvernement se fixe un nouvel objectif pour son parc automobile. En plus des 30% réservés pour les trois prochaines années aux voitures hybrides et électriques, le gouvernement veut recenser tous les véhicules vétustes (10 ans et plus) afin de procéder à leur renouvellement. Cela dit, le Maroc entend acquérir des véhicules plus respectueux de l’environnement en s’inspirant des normes européennes en la matière, notamment la norme euro. On s’attend à ce que les voitures destinées à remplacer les véhicules vétustes soient celles de l’administration publique qui devront respecter un maximum d’émission CO2 de 120g/km. Il faut préciser dans ce sens que les normes euro réglementent l’homologation des véhicules destinées à être produits ou à circuler sur le Vieux Continent. Il faut dire que les moteurs de véhicules peuvent laisser échapper des gaz très toxiques pour l’homme et l’environnement. C’est la raison pour laquelle l’Union européenne a fixé depuis les années 80 du siècle dernier des normes très strictes destinées à réglementer les gaz d’échappement. Ces normes évoluent régulièrement pour accompagner les nouvelles exigences des autorités.

EMC/MAP

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close