EconomieIndustrie
Trending

Le 4ème SIMC vu d’en haut

La 4ème édition du Salon des Mines et Carrières qui se sont tenue du 3 au 5 mai 2016 à Casablanca sous le thème « Défis de développement des infrastructures en Afrique », s’est clôturé en apothéose.

C’est un événement international  qui ambitionne d’interpeller les professionnels du secteur sur les potentialités du continent africain, facilitant ainsi  des rencontres susceptibles de déboucher sur d’éventuelles opportunités d’affaires et de partenariats.

A travers un cycle de conférences scientifiques, d’ateliers et de débats, le 4è SIMC s’est vu, comme à l’accoutumé, transcender les contres courant et eu gain de proposer une vision globale sur les   marchés et les dernières tendances du secteur. Avec plus 90 exposants et des milliers de visiteurs, il confirme, une fois de plus, sa place dans le giron des grands salons de par le monde. Sa position de hub africain lui confère le droit de tracer des objectifs, contribuant ainsi au soutien des ambitions marocaines dans les secteurs des mines, carrières et BTP. C’est un des piliers majeurs de l’économie marocaine. Un forum, si on ose le qualifier ainsi, qui aspire également à accompagner le développement des infrastructures en Afrique, conformément aux orientations royales réitérées lors de ses dernières visites officielles dans plusieurs pays africains. Le salon représente désormais un point de jonction de visions et d’ambitions, entre un continent prometteur et des acteurs en quête de nouveaux marchés. C’est un vœu pieux et condescendant qui fait marque de particularisme dans cette quatrième édition. Une empreinte symbolisant l’efficiente évaluation, à l’allure de compensation, notamment les entreprises opérant dans les secteurs des mines et carrières. C’est en conformité avec les organisateurs et à leur  initiative  qu’il a été recommandé au comité scientifique du salon de nominer les entreprises les plus performantes de l’année et les doter de prix. Ainsi des trophées furent accordés aux  meilleures exploitations de carrières ayant respecté l’environnement et le cahier de charges du secteur.

Nos remerciements donc à tous ceux qui ne cessent de nous en faire confiance.

Mohamed Moudarir

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Check Also

Close
Close