EconomieReportage

La société Agapeche dans toutes ses dimensions

L’industrie de la pêcherie prend une position internationale

La pêche est aujourd’hui synonyme de faire capture du poisson, ce qui est commun de par tout le monde et toutes les sociétés à culture de pêcherie. Et le commercialiser prend désormais position sur l’échiquier économique, pour se valoriser comme opportunité de développement. Cela ne relève pas seulement d’une tradition dans la pêche mais de la manière dont les professionnels s’en font pour aller de l’avant et permettre au développement industriel de la pêcherie de prendre position sur le plan international.

Le commerce international du poisson a donc augmenté très rapidement au cours des dernières décennies.
On estime que 45% des captures mondiales sont maintenant commercialisés au niveau international.
L’utilisation généralisée de la réfrigération, et l’amélioration des transports et des communications ont permis aussi une expansion considérable du commerce.
De ce fait, l’idée du libre-échange dans les pêcheries est souvent attaquée avec véhémence, mais cela ne peut toutefois marginaliser les sociétés qui se développent dans le secteur pour se prévaloir d’une mise à niveau d’une industrie qui a trait à plusieurs aspects techniques et économiques du commerce des produits poissonniers.
La société AGAPECHE est de ce point de vue spécialisée dans le traitement et la congélation des pélagiques, dont la production est destinée essentiellement à l’export: marchés de l’Afrique, de l’Europe, de l’Asie, de l’Amérique latine. Les familles des produits commercialisés aujourd’hui s’inscrivent sont comme suit :
– La sardine : entière fraîche ou congelée, H.G.T., et filet ;
– La sardinelle : entière fraîche ou congelée, H.G.T., et filet ;
– Le maquereau : entier frais ou congelé, H.G.T., et filet ;
– Le chinchard : entier frais ou congelée;
– Poissons blancs congelés et tous les autres produits de la mer présentant un grand intérêt en terme de valeur ajoutée pour la société.
A court terme et dans l’attente d’une mise à niveau de deux unités, l’une déjà acquise (SOFRIGAM S.A.) et l’autre en gestion location (Établissement Agouzzal), la société AGAPECHE produirait et commercialiserait
les familles de produit suivants :
Les conserves de sardine à base d’huile, de tomate ;
-le filet de sardine destiné aux marchés allemand, canadien et américain ;
-la farine de poisson ;
-les céphalopodes : Poulpe, calamar, seiche, puntilla pour le marché Italien, espagnol, Grec ;
-le filet de tout produit de mer ;
-le cuit de poulpe.
La société AGAPECHE, afin d’accompagner son développement et sa croissance soutenue et pour mieux répondre aux besoins grandissants de sa clientèle, dispose actuellement d’une structure lui permettant
de produire ses besoins en produits congelés avec optimum et dans de meilleures conditions de qualité, de respect de délai et d’exigences du marché. Cette structure, appelée à être développée au fur et à mesure
de la stratégie de diversification des marchés et des produits, est composée aujourd’hui de trois types d’infrastructure situés géographiquement dans trois zones côtières à proximité des sites d’approvisionnement de la matière première. Chaque structure est constituée d’une unité de traitement de produit de mer et gérée soit en propriété directe soit en contrat de soustraitance ou de location.

La société Sofrigam
Initialement, une grande partie de la production d’AGAPECHE était effectuée dans la société de SOFRIGAM sous la formule de la sous-traitance. Puis, au regard du grand volume traité et voulant assurer une
certaine indépendance, l’idée d’acquérir cette dernière a germé et s’est concrétisée durant le mois d’avril 2009, de ce fait, AGAPECHE, par le biais de son actionnaire principal ayant acquis la totalité des actions de SOFRIGAM S.A., dispose d’une unité de traitement et de congélation apte à lui assurer une production régulière et continue de tous ses besoins en produits pélagiques congelés en entier, en filet ou en H.G.T., afin de répondre et de satisfaire les commandes des clients de marchés en Afrique, en Asie, en Europe et en Amérique latine.
L’unité de SOFRIGAM qui est dotée d’un outil de production renouvelé, rénové et remis à neuf grâce notamment aux derniers investissements pour une production essentiellement faite pour le compte de la société AGAPECHE (pour son marché à l’export), ainsi que pour son propre compte dans le cadre de la politique de partenariat devant être instauré avec ses futurs clients pour la commercialisation de produits congelés des pélagiques, ou en bloc, en IQF, en filet ou en cuisson des céphalopodes.

Unité d’Essaouira
Dans le cadre de la stratégie de la diversification horizontale de l’activité nécessitant un processus industriel, et s’appuyant fortement sur un réseau relationnel d’une clientèle potentielle et sur les perspectives fort encourageantes d’un marché prometteur, la société AGAPECHE a entrepris une démarche anticipative en investissant dans l’activité de la conserve des sardines dont la valeur ajoutée n’est plus à démontrer.
Afin de concrétiser le projet lié à cette activité, la seule option résidait dans la recherche d’une unité à gérer en location, dans l’attente à moyen terme de la concrétisation d’un projet industriel au niveau d’Agadir. Lequel problème a été résolu en réalisant un contrat de location de l’unité de conserve
de sardines appartenant au Groupe Agouzzal avec qui la famille Karam entretient de très fortes relations amicales.
Certes, l’unité est à l’arrêt de production pendant une longue période, mais elle dispose d’un outil de production complet et exploitable, et nécessitant des opérations d’entretien, de rénovation et de mise à niveau d’une partie des matériels, afin de produire et de commercialiser les conserves dans des conditions optimales.
En outre, le contrat de location englobe deux unités aux activités interdépendantes:
– l’unité de conserve avec une capacité de 50 tonnes par jour ;
– l’unité complète de farine de poisson avec une capacité de 60 tonnes par jour.
La société AGAPECHE, dans l’optique d’assurer son approvisionnement en matières premières et de maîtriser ses flux en aval, a conclu des contrats d’achats avec les principaux fournisseurs de pélagique à Dakhla qui eux-mêmes sont liés dans le cadre des contrats d’affrètement avec les armateurs étrangers ou possèdent des licences de pêche. La réussite de la politique d’approvisionnement a été réalisée grâce
aux avances accordées aux fournisseurs, et aux bonnes relations professionnelles basées sur la transparence et le sérieux du management d’AGAPECHE.
Ainsi, les flux de matières premières de pélagique sont orientés, en dehors de leur traitement par la société SOFRIGAM à Agadir, vers certaines unités à Dakhla qui produisent, par le biais de la formule de la sous-traitance, le pélagique congelé destiné à l’export.
Grâce à la maîtrise de nos flux d’approvisionnement, toutes les unités travaillant sous la houlette d’AGAPECHE (SOFRIGAM, Établissement Agouzzal, unités de sous-traitance), qui seront alimentées régulièrement et en continu de matières premières en fonction des besoins de la clientèle, et assureront le traitement, la congélation et la production in fine pour le compte d’AGAPECHE.
La société SOFRIGAM s’est engagée dans une approche d’organisation et d’harmonisation globale en adoptant un système de management/qualité qui aboutira à la certification ISO 9001 version 2000. Cette démarche est en cours de réalisation par un cabinet spécialisé, dans le cadre du programme collectif initié par l’association APEP pour le compte de ses adhérents.
Elle est aussi en phase d’établir des contrats de partenariat avec des clients grands importateurs
de pélagique marocain, afin de s’assurer d’une plate-forme commerciale capable d’absorber la production.
La société AGAPECHE est en train de préparer son dossier d’investissement articulé sur le projet industriel de conserves et de marinés d’anchois et de sardines, afin d’acquérir un lot de terrain de deux hectares au niveau de la zone industrielle relevant de la commune rurale de Sidi-Bibi.

M.Moudarir
Source / Agapeche

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Check Also

Close
Close