Chroniques

La FMC fait son lobbying

La Fédération des matériaux de construction (FMC) a organisé récemment une journée d’étude, en début du mois de novembre, au Complexe des centres techniques industriels à Casablanca sur le thème «L’écosystème des matériaux de construction et la fiscalité». Les professionnels des matériaux de construction veulent à tout prix un assainissement de leur secteur pour pouvoir enfin démarrer les travaux des cinq écosystèmes qui s’inscrivent  dans le cadre de la poursuite des actions de lobbying, et à laquelle la fédération avait assigné deux principaux objectifs : montrer «l’aberration» des taxes parafiscales auxquelles les filières des matériaux de construction sont encore assujetties et faire un forcing de dernière minute pour introduire un allègement, voire une suppression de ces taxes dans les amendements ultimes de la loi de Finances 2017.

Ce tour de force a eu pour instigateur  David Toledano, président de la Fédération des matériaux de construction (FMC) et son équipe. Ils ne cessent  de multiplier les actions de lobbying auprès des pouvoirs publics qu’ils «accusent» de les avoir laissés tomber dans la morosité. «Une morosité sans pareille qui perdure et où leur secteur est, à la fois, durement concurrencé par des importations massives en constante croissance de carreaux céramiques, d’aciers et de marbres ; très affecté par le coût élevé des combustibles (gasoil, fuel, coke de pétrole, gaz GPL) ; plombé par une réglementation obsolète (certains textes tardent encore à voir le jour) ainsi que par une lourde fiscalité».

Pour venir à bout de ces entraves qualifiées de majeures, la fédération a, tour à tour, adressé des lettres à l’ex-ministre des Finances en septembre, puis aux chefs des partis politiques et au chef de gouvernement en octobre.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Check Also

Close
Close