Soutien du FEM aux changements climatiques

C’est en juin dernier que le conseil d’administration du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) a fait crédit de quelque 11,3 millions de dollars dédiés à des actions d’adaptation climatique dans le continent africain. Un don engagé par la Banque africaine de développement (BAD), au profit du Cameroun et la Corne de l’Afrique (Djibouti, Kenya).

Dans la région de la Corne de l’Afrique, le Fonds pour les pays les moins avancés (FPMA) et le Fonds spécial pour le changement climatique (FSCC) financeront le projet d’adaptation des modes de vie au changement climatique. Dans le cadre de cette première phase, complémentaire de l’Initiative contre la sécheresse dans la zone menée par la BAD, le Kenya et Djibouti recevront, respectivement, 2,5 millions de dollars et 5,7 millions de dollars . Ce programme vise à accroître la résilience des populations pastorales aux effets du changement climatique, grâce à l’amélioration durable de leurs modes de vie.

Au Cameroun, le Fonds spécial pour le climat (FSPC) doit financer un projet destiné à améliorer la résilience des communautés urbaines déshéritées face aux inondations à Yaoundé, avec un don de 4,03 millions de dollars. Ce projet permettra de renforcer la capacité institutionnelle nécessaire à l’amélioration de la résilience face au risque d’inondations ; à améliorer l’état de préparation et la capacité d’adaptation des communautés ; et contribuera au transfert de technologies spécifiques au contrôle des inondations (activités communautaires, installation de zones tampon le long des canaux et des réservoirs).

Le conseil d’administration du FEM a également approuvé, au cours du deuxième trimestre de 2013, le financement de deux projets en Angola et à Madagascar, par le FSPC.

En Angola, la BAD mettra en oeuvre un projet visant à intégrer les changements climatiques dans la gestion des sols et de l’environnement, grâce à un don de 4,41 millions de dollars. Ce projet aidera à la diffusion des techniques de gestion durable des terres, ainsi que des pratiques d’adaptation au changement climatique dans l’agro-foresterie et l’écologie des sols, auprès de 350 communautés.

À Madagascar, un don de 6,27 millions de dollars facilitera aussi la résilience au changement climatique du secteur de l’agriculture dans la région Sud-Ouest du pays. Ce projet renforcera la résilience des infrastructures d’alimentation en eau de 10 200 hectares de terres agricoles dans la région du Bas Mangoky.