Environnement
Trending

Education et vulgarisation, facteurs clés contre le changement climatique

L’éducation est un facteur clé dans la lutte contre les changements climatiques. La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) confère aux Parties la responsabilité de mener des campagnes d’éducation et de sensibilisation du public sur les changements climatiques, d’œuvrer pour que le public participe aux programmes qui s’y rapportent et à ce qu’il ait accès aux informations relatives à cette question.

L’éducation peut encourager les populations à changer d’attitude et de comportement, et les aide également à prendre des décisions éclairées. Dans la salle de classe, les jeunes peuvent être enseignés sur l’impact du réchauffement de la planète et apprendre à s’adapter aux changements climatiques. L’éducation équipe tous les individus, mais motive en particulier les jeunes à agir. La connaissance des faits aide à vaincre la peur d’une question qui est fréquemment traitée avec pessimisme dans le débat public. Dans ce contexte, l’UNICEF a pénétré l’esprit et l’imagination des enfants du monde entier pour comprendre ce que c’est que d’être un enfant qui grandit à une époque de changements climatiques rapides.

Lire aussi: ONU, le Sommet Action Climat en septembre 2019 à New York

Ceci dit que les gouvernements doivent souscrire pour le  développement d’un esprit écologique saint chez l’enfant comme chez l’adulte également. C’est en fait ce qui semble ignoré dans la plus part des cas. Prenant exemple sur le Maroc, qui dans un temps proche avait organisé la Cop 22. Un exemple qui fait cas parce que rien ne vient soutenir cet élan pris par le Royaume dans le cadre de l’environnement. Silence radio sur le climat si ce n’est que par de rares occasions. Il y va certes de l’enseignement dans nos écoles du changement climatique et de sa vulgarisation pour le reste des citoyens par la diffusion constante de spots sur le climat. Hélas! Rien ne semble progresser dans ce sens.

C’est là où intervient l’UNESCO qui, dans le cadre de son programme sur l’éducation au changement climatique en vue du développement durable, vise à « aider les populations à comprendre l’impact du réchauffement de la planète aujourd’hui et à renforcer “l’éducation aux changements” climatiques parmi les jeunes. » Ce programme et d’autres initiatives novatrices, notamment le Programme mondial d’action, l’Action pour l’autonomisation climatique et la campagne ZOOM , ont été présentés et ont fait l’objet de discussions à la COP 22.

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close