Energie
Trending

Carburant, les prix à la pompe s’envolent

Que dira-t-on du plafonnement tambouriné?

Depuis hier, mardi 16 avril, les prix à la pompe s’envolent. Ce sont les stations services qui prennent le devant d’une telle hausse qui a vu le gasoil augmenté de 10 centimes en moyenne, après une stagnation entre le 15 mars et le 1er avril. Les stations-service affichent en terme achat le litre du gasoil entre 9,59 DH (Winxo) et 9,66 DH (Total). Petrom et Shell affichent le litre à 9,64 DH, quand Afriquia vend son gasoil à 9,62 DH. Depuis quelques semaines, la marque Afriquia a cédé son statut de la compagnie la moins chère du marché au profit de Winxo qui pratique une politique de prix plus agressive en se positionnant toujours avec le prix le plus bas. En effet, le litre d’essence a dépassé la barre des 11 DH chez tous les opérateurs.

La deuxième quinzaine du mois d’avril, semble ternir l’image des plafonneurs qui se meuvent devant la hausse des 50 centimes en moyenne. Cette augmentation intervient après une hausse de 40 centimes enregistrée le 1 avril. C’est presque un dirham de plus en un mois. Les stations-service affichent donc des prix variant entre 11,25 DH (Winxo) et 11,30 DH (Shell). Afriquia et Petrom affichent un prix de 11,28 DH. Total vend le litre d’essence à 11,27 DH.

 Lahcen Daoudi, ministre chargé des Affaires générales et de la Gouvernance qui a fait de ce dossier son cheval de bataille, tout au long de 2018 jusqu’à ce début d’année 2019, est aux abonnés absents. Il continue même de parler de l’intention du gouvernement d’appliquer le plafonnement des marges, mais en des termes de moins en moins certains. Rappelons que lors de l’intervention du Conseil de la concurrence, désapprouvant le 15 février dernier la demande du gouvernement de plafonner les marges bénéficiaires des carburants liquides, Lahcen Daoudi avait lourdement critiqué «la sortie politique» du Conseil. Mais aujourd’hui que dira-t-on?

 

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close