BTP :

le Nigeria dans la cour des grands

Le Nigeria sera l’une des locomotives mondiales de la croissance du secteur du bâtiment et travaux publics (BTP) d’ici 2025, selon une étude d’Oxford Economics sur les perspectives du secteur, présentée en juillet à Londres.

L’étude intitulée «Global Construction 2025?», révèle que ce pays africain qui compte aujourd’hui plus de 160 millions d’habitants va connaître un taux de croissance annuelle de son marché du BTP de 9% d’ici 2025, soit le taux le plus élevé au monde derrière celui du Qatar (10%).

La croissance du secteur restera également forte dans les pays asiatiques émergents, selon la même étude. Le marché chinois du BTP devrait, en effet, croître de 7 à 8% par an comme celui de l’Inde d’ici 2025, pour représenter 26% du marché mondial, contre 18?% aujourd’hui. Les marchés indonésien et vietnamien vont, quant à eux, enregistrer une croissance de 6 à 7% par an.

La surprise est la vigueur du secteur du BTP aux Etats Unis, qui va croître de plus de 5%. A l’échelle mondiale, le marché de la construction devrait croître de 70?%, pour passer de 8700 actuellement à 15.000 milliards de dollars en 2025.

A eux trois, la Chine, les Etats-Unis et l’Inde représenteront 60% des 6300 milliards de dollars d’activité additionnelle prévue.

L’étude d’Oxford Economics sur les perspectives du secteur BTP est la seule du genre qui ait une dimension mondiale.Le groupe français des matériaux de construction Lafarge est le principal sponsor de la troisième édition de cette étude.

Agence Ecofin