Energie
Trending

2ème Sommet du pétrole et du gaz au Maroc

Une opportunité initiée par IN-VR Oil-Gas et l'ONHYM

Organisé par IN-VR Oil & Gas et sous les auspices de l’Office national marocain des hydrocarbures et des mines (ONHYM), plusieurs sociétés opérant dans le secteur,  présentes au Maroc, auront l’occasion de faire le point lors du 2ème Sommet du pétrole et du gaz au Maroc,qui se tiendra à Marrakech les 6 et 7 février 2019. Ce sommet est lune opportunité qui permettra de rencontrer des investisseurs potentiels, notamment SDX Energy, Chariot Oil & Gas, Geoex, Enagas et ENI. C’est en fait l’ONHYM qui en avait fait l’annonce : « pour la première fois, [les acteurs du secteur] discuteront de la géologie extracôtière du Maroc et des résultats. Les activités d’exploration récentes mettent en avant des opportunités d’exploration onshore et d’hydrocarbures non conventionnels. Ils couvriront tous les défis et opportunités d’exploration au Maroc, y compris la façon dont les entreprises peuvent tirer le meilleur parti de des services peu coûteux et expérimentés existant au Maroc ».

L’Office prévoit, à l’occasion, y mettre les projets d’exploration et de production suite aux récentes découvertes d’hydrocarbures. Rappelons, à cet égard, que la société britannique « Sound Energy » a annoncé le 7 janvier la découverte de nouvelles traces de gaz dans le puits TE-10 dans le permis de Tendrara. C’est la troisième fois que la société trouve des traces de gaz dans ce puits.( voir notre article)

« Présence de sables contenant du gaz à 25 Km de Tendrara »

Pour sa part, « Sound Energy » affirme, dans un communiqué à la presse affirme que « la quantification de la ressource globale est en cours et nécessitera une analyse globale des parois et une évaluation plus poussée« . Ce puits sera testé en février, mais d’ores et déjà « Sound Energy » se montre optimiste. Selon l’explorateur gazier britannique, les réservoirs de gaz découverts sont estimés à environ 2,7 trillions de pieds cubes de gaz. Une estimation qui devrait être confirmée prochainement. « Sound Energy », dans ses prévisions, avait tablé sur l’existence de 1,5 à 4,5 7 trillions de pieds cubes de gaz. Après la fin des tests dans le puits TE-10, la compagnie devrait entamer le forage du dernier puits (TE-11) dans son programme de prospection dans la région de l’Oriental. Elle entend aussi racheter diverses licences dans l’Est du Maroc appartenant à OGIF (Oil & Gas Development Fund). Après le fiasco de Talsint, Lone Star est rebaptisée Maghreb Petroleum Exploration, MPE. Sont introduites dans son tour de table la CIMR et la MAMDA-MCMA. Quelques années plus tard (2008), MPE est racheté par Oil and Gaz international fund (OIGF) qui s’associe avec « Sound Energy » pour prospecter les concessions gazières de Tendrara et Meridja.

En 2016, OIGF vend les intérêts de MPE dans Tendrara à « Sound Energy ». Après quatre mois de forage, la compagnie britannique d’exploration pétrolière et gazière annonçait en août 2016 la découverte de « réserves significatives de gaz naturel » dans la région de Tendrara au nord-est du pays. Et c’est en janvier 2017, que « Sound Energy », procédait à la signature du protocole d’accord avec OGIF, pour le rachat de tous les actifs du fonds d’investissement marocain contrôlant respectivement 20% et 75% des parts sur les domaines Tendrara et Meridja. Une action qui allait permettre à Sound Energy de contrôler les 75% des participations totales de Tendrara et Meridja. Les 25 % restants sont contrôlés par l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM). En contrepartie, l’OGIF obtenait 272 millions de nouvelles actions ordinaires de « Sound Energy », soit 29% du capital du second, une perspective ambitieuse.

 

Tags
Montrer plus

Articles connexes

Close